Histoire naturelle
Précédente / Remonter / Suivante

Une aurore boréale

Documents anciens d'histoire naturelle
tiré de "Feuille des jeunes naturalistes" 1870-1914
attention de nombreuses informations peuvent ne plus être d'actualité
 

Accueil
Remonter
A nos lecteurs
Le mois de Mai
Notes sur le Crapaud
Papillons
La grotte d'Osselles
Le mois de juin
Solidarite entre la plante et l'animal
Araignées
La rose
Notes sur le crapausd II
Absorption des racines
La charité enseignée par les insectes
Le mois de Juillet
Circulation et respiration
Notes sur le Crapaud
Transpiration des végétaux
Une observation sur la Salamandre
La pie
De l'absorption des racines
La charité enseignée par les insectes
Les Courtilières
Excursions scientifiques
Le mois d'Août
Des herborisations et des herbiers
Notes sur le Crapaud
Croyances superstitieuses
Observation sur la ponte du Dytiscus
De l'organisation des fougères
La charité enseignée par les insectes
Des herborisations et des herbiers
Aperçu sur Tournefort
L'argyronète
Le hérisson
Le mois d'Avril
De l'organisation des fougères
Du vol chez les oiseaux
Les habitations lacustres
Quelques réflexions sur l'utilité de l'entomologie
Le mois de Mai
Une aurore boréale
Linné
De la respiration végétale
La faune des profondeurs
Aperçu sur la végétation du monde primitif
Conseils aux débutants en entomologie
Le pin maritime
Le tabac, sa culture, sa fabrication
Conseils aux débutants en entomologie
De la respiration végétale
Ravages des chenilles
Conseils aux débutants en entomologie
Les Ilybius des environs d'Evreux
Aperçu sur la végétation du monde primitif
Georges Guvier
Conseils aux débutants en entomologie
Du vol chez les oiseaux
Aperçu sur la végétation du monde primitif
Du rôle du fer dans la végétation
Note sur la chasse du Serica brunnea
Conseils aux débutants en entomologie
Le tabac, sa culture, sa fabrication
Préparation des lépidoptères
Aperçu sur la végétation du monde primitif
Quelques mots sur le vol des insectes

 

UNE AURORE BOREALE.

Nous avons pu être témoins, à Mulhouse, dans la soirée du mardi 18 avril, d'un phénomène qui se manifeste assez rarement dans nos régions, surtout avec autant d'éclat : je veux parler d'une aurore boréale. Vers 8 heures 1/2, on a vu paraître, dans la direction du Nord et du Nord-Ouest, sur une très large étendue, des lueurs intenses de couleur rouge rosé, qui s'accentuèrent de plus en plus. C'est à 9 heures moins 20 environ que le phénomène avait atteint son apogée. A ce moment, toute la partie nord-ouest du ciel était vivement éclairée comme par un immense incendie. A première vue, en effet, chacun pouvait croire qu'il avait devant les yeux les lugubres reflets de quelque sinistre ; le bruit du tocsin manquait seul pour que l'illusion fût complète, si bien que quelques promeneurs couraient déjà dans la direction des lueurs, en criant « au feu ! » Ce n'est qu'au bout d'un moment que l'on sut à quoi s'en tenir. Du milieu de la partie ainsi illuminée de l'horizon partaient, pendant un moment, des rayons jaunâtres peu marqués, et l'on voyait, comme à travers un voile rosé, briller les étoiles derrière les lueurs que jetait l'aurore. Malheureusement, ce beau spectacle fut de courte durée, et une demi-heure après son apparition, il ne restait plus trace du phénomène. Comme à la fin du mois d'octobre dernier, l'aurore boréale s'est montrée à la suite de plusieurs journées chaudes et humides pendant lesquelles n'a cessé de souffler un vent violent accompagné de bourrasques de pluie et de grêle.

M. H.

 

 

 

 

  


-----
Pour les personnes plus intéressées par les dessins et gravures


Gravures, illustrations, dessins, images
galerie de gravures, illustrations, dessins, images