Histoire naturelle
Précédente / Remonter / Suivante

Chasse des Hyménoptères

Documents anciens d'histoire naturelle
tiré de "Feuille des jeunes naturalistes" 1870-1914
attention de nombreuses informations peuvent ne plus être d'actualité
 

Accueil
Remonter
L'Histoire naturelle
Le Bolet indigotier
Conseils aux débutants en entomologie
Le nid de l'Épinoche
Observation géologique
Communications
Du cri du Sphinx atropos
Conseils aux débutants en entomologie
Aperçu sur la végétation du monde primitif
Communications
Lamarck
L'Apus cancriformis
Influence de la lumière sur la végétation
Le Satyre fétide
Hélix dextres et sénestres
Communications
Influence de la lumière sur la végétation
Conseils aux débutants en entomologie
Note sur deux espèces minéralogiques
Aperçu sur la végétation du monde primitif
Conseils aux jeunes malacologistes
Formation de l'iodure de mercure
Des classifications en histoire naturelle
La Chauve-Souris
Histologie végétale
L'Hylésine du pin maritime
Une aurore boréale observée à Évreux
Communications
Des classifications en histoire naturelle
La Chauve-Souris
Conseils aux jeunes malacologistes
Variations de l'espèce dans les végétaux
Généralités sur les Hydrocanthares
L'Araignée rouge ou la gobeuse d'oeufs
Conservation des limaces
Influence de la lumière sur la végétation
De la formation de la houille
Neige et tonnerre
Généralités sur les Hydrocanthares
De Candolle
Liquide arsenical antiseptique
Notes sur la Lycosa saccata
Influence de la lumière sur la végétation
Chasse des Hyménoptères
Sociétés de jeunes naturalistes
Les Rapaces nocturnes
Histologie végétale
Note pour servir à l'histoire d'un infusoire
Influence de la lumière sur la végétation
Conservation des chenilles et des limaces
Notice sur Parmentier
L'Arthemisia absinthium
Nid d'Épinochette
Sur le venin des Batraciens
De l'Oronge et de la fausse Oronge
Influence de la lumière sur la végétation
Communications
Buffon
Le Ver luisant
L'aquarium du Havre
Quelques mots sur les Psyllides
De l'origine de la terre
Communications
Les antiseptiques dans tous les temps
Aperçu général du phénomène de la germination
Le Bibio marci
De l'origine de la terre
Le Pigeon messager
Recherches sur le terrain de trias
Observations sur un des parasites du chat
Communications

 

CHASSE DES HYMÉNOPTÈRES

Parmi les moyens de capturer les hyménoptères, il en est un que nous recommandons spécialement à nos lecteurs ; s'il est peu connu et rarement mis en pratique, il n'en permet pas moins de se procurer différentes espèces de cet ordre qu'il serait souvent difficile de prendre autrement. Voici en quelques mots en quoi il consiste. — Quelque temps avant la saison où les hyménoptères pondent leurs oeufs, on coupe perpendiculairement ou légèrement obliquement à leur axe les rameaux de certains arbustes dont le centre contient une moelle assez abondante. Cette moelle est ainsi mise à nu, et les femelles d'hyménoptères, la trouvant à leur convenance pour y préparer le logis de leurs larves, viennent presque inévitablement y enfoncer leur tarière et y déposer des oeufs, ne pouvant se douter qu'on leur tend un piège. Quelque temps après, lorsque le temps de la ponte est bien passé, on détache l'extrémité du rameau sur une longueur de 15 à 20 centimètres, par exemple, et l'on renferme les baguettes ainsi coupées dans un bocal fermé à sa partie supérieure, mais où l'air puisse quelque peu se renouveler. Les oeufs éclosent; les jeunes larves qui en sortent se développent dans leurs cellules et y accomplissent leurs métamorphoses, comme si le rameau était resté attaché à la plante qui le portait. Enfin, quand l'insecte parfait s'est débarrassé de l'enveloppe de sa nymphe, il se pratique une issue et sort de sa demeure première; mais il se trouve alors dans une autre prison, dans laquelle il est facile de l'étudier. Si, à diverses époques de l'année, on fend, suivant l'axe, les baguettes que l'on conserve, on peut suivre le développement complet des espèces qui s'y trouvent et faire ainsi une étude trop négligée, mais qui ne manque pas d'utilité; ce n'est pas tout en effet que de connaître l'insecte parfait; il faut en connaître aussi l'oeuf, la larve et la nymphe.

On pourrait sans doute aussi remplacer la section de la partie supérieure des rameaux par des entailles assez larges faites de distance en distance le long de ces rameaux et qui mettraient la moelle à nu sur plusieurs points. On couperait ensuite les rameaux au-dessus et au-dessous de chaque entaille, à une distance convenable.

Les rameaux des ronces peuvent fournir d'excellents pièges, et les espèces qui y déposent leurs oeufs sont assez variées; mais pour les varier davantage, il faut couper de la même manière les rameaux de différents autres arbustes. I1 sera bon de mettre à part les baguettes d'espèces différentes, afin de savoir desquelles sont sortis les hyménoptères que l'on a récoltés.

H.

 

 

 

  


-----
Pour les personnes plus intéressées par les dessins et gravures


Gravures, illustrations, dessins, images
galerie de gravures, illustrations, dessins, images