Histoire naturelle
Précédente / Remonter / Suivante

Des classifications en histoire naturelle

Documents anciens d'histoire naturelle
tiré de "Feuille des jeunes naturalistes" 1870-1914
attention de nombreuses informations peuvent ne plus être d'actualité
 

Accueil
Remonter
L'Histoire naturelle
Le Bolet indigotier
Conseils aux débutants en entomologie
Le nid de l'Épinoche
Observation géologique
Communications
Du cri du Sphinx atropos
Conseils aux débutants en entomologie
Aperçu sur la végétation du monde primitif
Communications
Lamarck
L'Apus cancriformis
Influence de la lumière sur la végétation
Le Satyre fétide
Hélix dextres et sénestres
Communications
Influence de la lumière sur la végétation
Conseils aux débutants en entomologie
Note sur deux espèces minéralogiques
Aperçu sur la végétation du monde primitif
Conseils aux jeunes malacologistes
Formation de l'iodure de mercure
Des classifications en histoire naturelle
La Chauve-Souris
Histologie végétale
L'Hylésine du pin maritime
Une aurore boréale observée à Évreux
Communications
Des classifications en histoire naturelle
La Chauve-Souris
Conseils aux jeunes malacologistes
Variations de l'espèce dans les végétaux
Généralités sur les Hydrocanthares
L'Araignée rouge ou la gobeuse d'oeufs
Conservation des limaces
Influence de la lumière sur la végétation
De la formation de la houille
Neige et tonnerre
Généralités sur les Hydrocanthares
De Candolle
Liquide arsenical antiseptique
Notes sur la Lycosa saccata
Influence de la lumière sur la végétation
Chasse des Hyménoptères
Sociétés de jeunes naturalistes
Les Rapaces nocturnes
Histologie végétale
Note pour servir à l'histoire d'un infusoire
Influence de la lumière sur la végétation
Conservation des chenilles et des limaces
Notice sur Parmentier
L'Arthemisia absinthium
Nid d'Épinochette
Sur le venin des Batraciens
De l'Oronge et de la fausse Oronge
Influence de la lumière sur la végétation
Communications
Buffon
Le Ver luisant
L'aquarium du Havre
Quelques mots sur les Psyllides
De l'origine de la terre
Communications
Les antiseptiques dans tous les temps
Aperçu général du phénomène de la germination
Le Bibio marci
De l'origine de la terre
Le Pigeon messager
Recherches sur le terrain de trias
Observations sur un des parasites du chat
Communications

 

DES CLASSIFICATIONS EN HISTOIRE NATURELLE
(Suite).  

Si l'on examine l'ensemble du règne animal, on reconnaît bientôt quatre plans généraux de structure. Les différences fondamentales qui distinguent entre eux ces quatre embranchements dépendent surtout du mode d'arrangement des diverses parties des corps et de la conformation du système nerveux. Ce sont là les deux caractères dominateurs de toute l'organisation des animaux. On comprend qu'on ne puisse les séparer l'un de l'autre, et les modifications du système nerveux entraînent nécessairement avec elles des différences correspondantes dans les facultés des êtres animés. Quoique les différences soient bien tranchées d'un embranchement à l'autre, cependant, sur les extrêmes limites, l'organisation paraît en même temps tenir des deux types. Il est alors très difficile de préciser à quel groupe appartient un animal.

Le système nerveux, parfait et symétrique chez l'homme et les animaux qui possèdent un squelette intérieur, constitue la classe des vertébrés. Chez ceux-ci, l'organe spécial est le cerveau, duquel partent les nerfs se rendant à la tête, puis le cervelet, la moelle allongée, enfin le cordon rachidien. — Dans la seconde classe, celle des articulés plus d'encéphale, mais deux ganglions soudés, desquels partent deux nerfs qui se rapprochent ensuite en un cercle au milieu duquel passe l'oesophage, c'est le collier oesophagien. Viennent ensuite deux autres ganglions et ainsi de suite pour chaque article. Il est à noter que le corps n'est plus soutenu par un squelette intérieur, mais que les muscles s'attachent tous aux téguments extérieurs, modifiés de façon à tenir lieu d'une charpente intérieure. La troisième classe est celle des mollusques. Ici le corps est mou, généralement recouvert par une sécrétion calcaire en forme de coquille. Il existe encore deux ganglions avec collier oesophagien, mais une portion seulement de ce système occupe le côté dorsal du tube digestif, puis on ne rencontre plus que des filets nerveux complètement dissymétriques. — Enfin la quatrième classe comprend les rayonnés. Ici le système nerveux manque le plus souvent, et quand il existe il est réduit à l'état rudimentaire. On aperçoit alors des ganglions disposés en cercles, desquels partent des filets nerveux qui rayonnent en tous sens.

Telle est, dans un aperçu rapide, la classification des animaux. Naturellement les besoins de la science ont conduit à une division plus étendue, mais dans les détails de laquelle il est inutile d'entrer, car il faudrait alors aborder un sujet différent de ce que je veux traiter, et mieux vaudrait ouvrir immédiatement un livre traitant spécialement cette matière.

 Nancy. E. Bagneris.

 

 

 

  


-----
Pour les personnes plus intéressées par les dessins et gravures


Gravures, illustrations, dessins, images
galerie de gravures, illustrations, dessins, images