Histoire naturelle
Précédente / Remonter / Suivante

Préparation des lépidoptères

Documents anciens d'histoire naturelle
tiré de "Feuille des jeunes naturalistes" 1870-1914
attention de nombreuses informations peuvent ne plus être d'actualité
 

Accueil
Remonter
A nos lecteurs
Le mois de Mai
Notes sur le Crapaud
Papillons
La grotte d'Osselles
Le mois de juin
Solidarite entre la plante et l'animal
Araignées
La rose
Notes sur le crapausd II
Absorption des racines
La charité enseignée par les insectes
Le mois de Juillet
Circulation et respiration
Notes sur le Crapaud
Transpiration des végétaux
Une observation sur la Salamandre
La pie
De l'absorption des racines
La charité enseignée par les insectes
Les Courtilières
Excursions scientifiques
Le mois d'Août
Des herborisations et des herbiers
Notes sur le Crapaud
Croyances superstitieuses
Observation sur la ponte du Dytiscus
De l'organisation des fougères
La charité enseignée par les insectes
Des herborisations et des herbiers
Aperçu sur Tournefort
L'argyronète
Le hérisson
Le mois d'Avril
De l'organisation des fougères
Du vol chez les oiseaux
Les habitations lacustres
Quelques réflexions sur l'utilité de l'entomologie
Le mois de Mai
Une aurore boréale
Linné
De la respiration végétale
La faune des profondeurs
Aperçu sur la végétation du monde primitif
Conseils aux débutants en entomologie
Le pin maritime
Le tabac, sa culture, sa fabrication
Conseils aux débutants en entomologie
De la respiration végétale
Ravages des chenilles
Conseils aux débutants en entomologie
Les Ilybius des environs d'Evreux
Aperçu sur la végétation du monde primitif
Georges Guvier
Conseils aux débutants en entomologie
Du vol chez les oiseaux
Aperçu sur la végétation du monde primitif
Du rôle du fer dans la végétation
Note sur la chasse du Serica brunnea
Conseils aux débutants en entomologie
Le tabac, sa culture, sa fabrication
Préparation des lépidoptères
Aperçu sur la végétation du monde primitif
Quelques mots sur le vol des insectes

 

PRÉPARATION DES LEPIDOPTERES.

Il existe une méthode très simple pour conserver les lépidoptères et en former de jolis tableaux. Le mot conserver n'est peut-être pas tout à fait exact, car ce n'est pas l'insecte lui-même que nous conservons, mais plutôt l'ensemble des écailles qui recouvrent ses ailes.

On se sert, pour cette préparation, d'un mucilage particulier composé de :

Gomme adragante            3g
Gomme ordinaire              6g
Sel de cuisine                 0,4g
au distillée ou de pluie     60g
(N'employer que 30 grammes d'eau pour les gros papillons.)

On enduit de ce mucilage un petit carré de papier mince ; puis on applique sur cet enduit les ailes de l'insecte détachées soigneusement à l'aide de pinces fines. Il faut avoir soin de tourner la face supérieure sur l'enduit ; de plus, les ailes doivent être placées dans la position qu'elles occupaient sur l'insecte vivant. Les ailes ainsi étendues, on les recouvre d'une feuille de papier, et à l'aide de l'ongle, on frotte légèrement pour décalquer les écailles qui restent adhérentes sur l'enduit. Il n'y a plus ensuite qu'à enlever le tissu de l'aile privée de ses écailles.

On abrège la préparation en figurant au crayon le corps de l'insecte entre les ailes.

Nota. — Il est bon d'opérer à la fois sur les deux faces de l'aile, en introduisant celle-ci entre deux carrés de papier recouverts du mucilage désigné. On a ainsi, en se servant de cette méthode, le dessus et le dessous du papillon, et cela en n'employant qu'un seul sujet.

Colmar. C.

 

 

 

  


-----
Pour les personnes plus intéressées par les dessins et gravures


Gravures, illustrations, dessins, images
galerie de gravures, illustrations, dessins, images