Histoire naturelle
Précédente / Remonter / Suivante

Le mois de Mai

Documents anciens d'histoire naturelle
tiré de "Feuille des jeunes naturalistes" 1870-1914
attention de nombreuses informations peuvent ne plus être d'actualité
 

Accueil
Remonter
A nos lecteurs
Le mois de Mai
Notes sur le Crapaud
Papillons
La grotte d'Osselles
Le mois de juin
Solidarite entre la plante et l'animal
Araignées
La rose
Notes sur le crapausd II
Absorption des racines
La charité enseignée par les insectes
Le mois de Juillet
Circulation et respiration
Notes sur le Crapaud
Transpiration des végétaux
Une observation sur la Salamandre
La pie
De l'absorption des racines
La charité enseignée par les insectes
Les Courtilières
Excursions scientifiques
Le mois d'Août
Des herborisations et des herbiers
Notes sur le Crapaud
Croyances superstitieuses
Observation sur la ponte du Dytiscus
De l'organisation des fougères
La charité enseignée par les insectes
Des herborisations et des herbiers
Aperçu sur Tournefort
L'argyronète
Le hérisson
Le mois d'Avril
De l'organisation des fougères
Du vol chez les oiseaux
Les habitations lacustres
Quelques réflexions sur l'utilité de l'entomologie
Le mois de Mai
Une aurore boréale
Linné
De la respiration végétale
La faune des profondeurs
Aperçu sur la végétation du monde primitif
Conseils aux débutants en entomologie
Le pin maritime
Le tabac, sa culture, sa fabrication
Conseils aux débutants en entomologie
De la respiration végétale
Ravages des chenilles
Conseils aux débutants en entomologie
Les Ilybius des environs d'Evreux
Aperçu sur la végétation du monde primitif
Georges Guvier
Conseils aux débutants en entomologie
Du vol chez les oiseaux
Aperçu sur la végétation du monde primitif
Du rôle du fer dans la végétation
Note sur la chasse du Serica brunnea
Conseils aux débutants en entomologie
Le tabac, sa culture, sa fabrication
Préparation des lépidoptères
Aperçu sur la végétation du monde primitif
Quelques mots sur le vol des insectes

 

LE MOIS DE MAI

Nous espérons être utiles a plus d'un de nos lecteurs en indiquant à peu près les recherches et les chasses qui seront les plus fructueuses pendant le mois au commencement duquel paraîtra chaque numéro.

Pour notre coup d'essai, c'est un bien vaste sujet à traiter ; le mois de mai est le mois par excellence pour le naturaliste, et nous conseillons d'abord à nos amis de laisser de côté, jusqu'en juillet, toutes les préparations en retard, tous les classements dans les collections, toutes les études à faire à la maison. Qu'ils passent tout le temps qu'ils peuvent au milieu de la nature : ils amasseront autant de trésors en mai et juin que dans les dix autres mois de l'année réunis. Le point capital est donc de profiter le plus possible de ces deux mois. Cette année surtout, les récoltes ont été presque infructueuses, à cause du mauvais temps jusqu'en avril, mais nous allons prendre notre revanche, il faut l'espérer.

L'ornithologiste trouvera à observer les charmants petits oiseaux qui vont commencer à construire leurs nids, à pondre leurs oeufs et à égayer les bois el les campagnes de leur gazouillement. Les reptiles ont secoué leur engourdissement d'hiver et viennent se réchauffer aux rayons du soleil de printemps. Les eaux sont peuplées d'une foule d'animaux curieux, et quoique la saison de la pêche soit un peu avancée, on trouvera encore bien des richesses pour peu qu'on se donne la peine de fouiller avec un filet les plantes et le fond des ruisseaux et des mares. C'est maintenant qu'il faut garnir les aquariums. On ne trouvera plus guère de détritus; cependant, après la fonte des neiges sur les montagnes ou après de fortes pluies, il ne faut pas négliger d'examiner les petits amas de feuilles et de tiges abandonnés par le courant; on recueillera ainsi presque sans fatigue une grande quantité de Coléoptères et de coquilles, quant aux Coléoptères el aux Hémiptères, c'est la saison véritable; on en trouve partout; le filet fauchoir surtout commencera à être un précieux auxiliaire. Nous ne saurions trop conseiller de ne pas négliger un moment cette chasse ; la préparation viendra dans les mois d'été ; il suffît de mettre les récoltes dans des boîtes avec des feuilles de laurier-cerise, pour prévenir la décomposition, et une étiquette indiquant la localité. Les Lépidoptères sortent en foule : on voit voler, parmi les nombreux «communs», plus d'une rareté. Les Hyménoptères, les Diptères butinent sur les fleurs ; les Névroptères el les Orthoptères commencent à paraître. Quant aux Araignées, elle courent avec agilité par terre et sur les murs; c'est maintenant le moment propice pour cette chasse si intéressante et si peu répandue. Les Mollusques peuvent aussi être chassés à présent, quoique la vraie époque soit surtout l'automne. On les trouvera après la pluie, dans les bois et les haies.

Les plantes phanérogames sont dans toute leur splendeur ; elles ont remplacé les champignons, les mousses de l'automne et les lichens de l'hiver.

Enfin Pentecôte n'est pas loin ; avec le mois de mai vont revenir les excursions, les courses dans les montagnes, d'où l'on revient les boîtes et les flacons pleins de chasses qui procureront une occupation agréable et intéressante pendant les longues soirées d'hiver. Heureux naturaliste ! Ton royaume s'étend à toute la nature; il est à la fois à toi seul et à tous. Que chacun accoure; il y a place pour tous au festin de la nature.

 

 

 

  


-----
Pour les personnes plus intéressées par les dessins et gravures


Gravures, illustrations, dessins, images
galerie de gravures, illustrations, dessins, images